Jour 1

Nous sommes le 15 août. Outre le fait que ce soit l'anniversaire de ma sœur, nous allons partir à vélo pour un petit périple de trois jours avec un couple d'amis. D'ailleurs, ils ne devraient plus tarder.

Nous finissons les derniers préparatifs, remplissons les sacoches, arrimons tentes et sacs de couchage. L'excitation plane dans l'air. La petite dernière crie, hurle, pleure, rie … Elle est bientôt attaché dans la carriole et nous commençons à pédaler.

1bis


Il est 10 heures lorsque nous débutons notre périple et seulement 11 heures 30 lorsque nous nous arrêtons pour notre première halte, après une vingtaine de kilomètres. Le port de Glénac est ensoleillé. L'endroit est reposant. Un petit parc pour enfant accueille Sélène et Tyfenn et nous prenons la décision de déjeuner ici.

Quelques kilomètres plus loin, nous abordons le canal de Nantes à Brest. Sélène se fait un plaisir de pédaler à bonne allure pour épater Mickaël. Je me dis qu'à cette allure, elle n'ira pas très loin mais je la laisse faire, j'aviserai en temps et en heure.

Après avoir emprunté le canal sur une bonne dizaine de kilomètres, nous roulons sur une petite départementale avant de rejoindre la voie verte nous menant à Questembert. Nous traverserons Pleucadeuc, la ville des jumeaux, en plein rassemblement.

2bis

A la fin de cette somptueuse voie verte, nous goûtons, histoire de refaire de le plein d'énergie avant de continuer l'aventure.

3bis

Nous pénétrons ensuite dans Questembert, faisons quelques courses et nous dirigeons, via les petites routes de campagne, vers notre lieu de bivouac.

4bis

Nous bivouaquons en famille, nos compagnons de route préférant poursuivre pour profiter de la mer et de son coucher de soleil.

 

Jour 2

Nous retrouvons nos comparses de la veille, sur la route menant au port de Penn Lann. Ils nous avouent avoir passé la pire nuit de leur vie dans un camping.

5bis

Les filles profitent de la plage. Nous en profitons aussi avant de reprendre la route en direction d'Arzal, en fin d'après-midi. Nous stoppons sur le barrage d'Arzal pour regarder les bateaux passer l'écluse dans un sens puis dans l'autre ; l'éclusier œuvre pour faire passer le plus grand nombre de bateaux en une seule fois.

Nous bivouaquerons, tous ensemble, quelques kilomètres plus loin, sur les bords de la Vilaine.

6bis

Jour 3

La nuit fut douce malgré une petite pluie qui tomba 5 minutes aux alentours de 2 heures du matin. Nous déjeunons à la fraîcheur, nous lavons dans l'eau chaude de la Vilaine, plions bagages et prenons la route, plutôt les sentiers en direction de la Roche-Bernard. Nous parcourons 8 kilomètres en 2 heures mais le spectacle est au rendez-vous.

7bis

Tyfenn a tenu à marcher. Elle s'ennuyait dans la carriole et c'est compréhensible.

8bis

Conclusion

Nous avons roulé 165 km sur trois jours, le deuxième jour ayant été surtout dédié à la plage. Nous avons vu de beaux paysages et vécu une belle expérience.