Mon deuxième défi de l'année commença à 16h sonnantes le samedi 9 mai 2015. J'ai pris la route avec un vent d'ouest qui me poussait vers ma destination. J'empruntais la voie vert de Lieuron jusqu'à Châteaubriant soit une soixantaine de kilomètresde pure bonheur.

Voie verte menant à Bain de BretagneJe n'ai pas regretté d'avoir roulé quelques kilomètres de plus, la découverte dépassait mes attentes.

Voie verte en direction de Chateaubriant

voie verte partie roulante

voie verte partie moins roulanteMalgré le fait d'en avoir pris plein la vue, cette voie verte reste accessible uniquement aux V.T.C. et aux V.T.T.

 

Arrivée à Châteaubriant à 20h, je dînais sur un banc à quelques encablures de la fin de la voie verte (qui est proche du centre ville) et partais ensuite sur la départementale pour ne la quitter qu'à Saint Jean de Linière, où, après quelques kilomètres de petites routes dans l'obscurité, je retrouvais la Loire à vélo. Ca faisait longtemps que je n'avais pas roulé sur une grande route et, de nuit, la circulation ne m'ennuyait pas beaucoup, sauf aux abords d'Angers. Sur cette portion très roulante (D963), je ne fis qu'une seule pause, au moment où la fringale pointait son nez. Je m'arrêtais bien plus souvent sur les bords de Loire; la fatigue oeuvrait.

Finalement, j'arrivais à Saint Rémy la Varenne, après 163 km, à 1h45 (en pleine nuit). L'emplacement où j'avais prévu de dormir étant occupé, je dûs chercher un autre endroit et je tombais par hasard, sur un chemin d'interpértation qui expliquait les diverses crues de l'histoire de Saint Rémy la Varenne. A chaque panneau explicatif, il y avait une petite terrasse en bois. Je m'y allongeais pour en tater le confort et ne me releva que 10 minutes plus tard. Je n'eus que le temps de sortir mon sac de couchage avant de m'endormir avec une sonate interprété par diverses grenouilles.

Bivouac à St Rémy la VarennesAprès seulement 4 heures de sommeil, je me réveillais avec la Lune, écrivais quelques mots sur mon carnet de voyage et reprenais ma route vers Beaufort en Vallée où une journée de jardinage m'attendais.

La loire à St MaturinLa traversée de la Loire au petit matin.

Après un peu de désherbage, beaucoup de bavardages et un pique-nique gargantuesque, tout le monde se salua et s'en alla. Il me fallut un peu plus de temps pour lever le camp car je devais organiser au mieux mes sacoches pour le voyage du retour. A 19h30, j'enfourchais enfin ma monture, direction la Loire. Un dimanche soir, la circulation sur la levée n'étant pas trop dense, je roulais au plus près de ce fleuve majestueux.

Je mangeais avant de traverser Angers par le sud, surtout pour me laisser le temps de trouver la trajectoire la plus adéquate. Je ne voulais pas griller toutes mes forces dans une ascension démesurée ou en luttant pour éviter de me faire renverser par un bolide. Mon choix ne fut pas des plus judicieux, la route sinuait dans une pénombre qui s'intensifiait et le revêtement semblait, à s'y méprendre, à celui d'un chemin cailloteux. La fatigue m'invitait à trouver un endroit pour dormir mais je luttais. Du coup, juste le fait de garder le vélo droit devenait une épreuve titanesque. Une image envahissait mon esprit, celle de me laisser tomber sur le bas côté et de m'endormir dans un lit d'herbes fraîches.

Je retrouvais enfin la départementale. La nuit étant avancée, les rues de Bécon les Granits furent désertes. Je remplissais mon estomac d'un bon riz au lait fait maison et reprenait la route quelques minutes plus tard. Dans la ville suivante, je m'endormais par terre, sur les bords d'un plan d'eau avant d'être réveillé par le froid. Je répétais cette expérience dans chaque ville que je traversais, dormant par terre ou sur un banc, jusqu'à l'aube.

Etang de Bain de BretagneAvec la venue du Soleil, la fatigue se résorbait. Je pus finalement rentrer chez moi, à 11h45 le lundi,, totalement épuisé mais heureux d'avoir parcouru tous ses kilomètres en parti de nuit.

En conclusion :

De Bruc sur Aff à Saint Rémy la Varenne : 163 km

De Saint Rémy la Varenne à Beaufort en Vallée : 15 km car j'ai visité un peu.

De Beaufort en Vallé à Bruc sur Aff : 180 km

En tout, j'ai pédalé 360 km en 19 heures passé sur le vélo mais je suis parti un peu moins de 40 heures de chez moi.

Un petit extra, ma tête après l'effort ! ;)

Ma tête après un effort